Biathlon | Junior Cup : le bilan masculin

Biathlon | Junior Cup : le bilan masculin

Rédigé le 24/03/2020
Thomas Bray

BIATHLON – Après le bilan féminin, place aux garçons de la Junior Cup remportée par le Suisse Niklas Hartweg. Entre jeunes pousses et révélations, l’équipe de France réalise une saison pleine de promesses. 

Niklas Hartweg, sans rival

A l’image de sa compatriote Amy Baserga vainqueur du général chez les dames, Niklas Hartweg a largement dominé la saison et le classement général de la Junior Cup. Le Suisse, vainqueur de la première course de l’hiver, n’a jamais quitté le statut de leader. Avec 3 victoires et 4 podiums cette saison, il devance le Slovène Alex Cisar et l’Allemand Max Barchewitz. Mais le Suisse a montré des failles sur son grand rendez-vous de l’hiver, à Lenzerheide sur des Championnats du monde disputés presque à la maison. Le Suisse signe 2 tops 10 sur ces Mondiaux mais n’a jamais été en mesure de jouer la médaille. Il termine sa saison avec un médaille de bronze sur le sprint des Championnats d’Europe d’Hochfilzen.

Et Niklas Hartweg remporte également le petit globe du sprint (devant Guillaume Desmus), et de la poursuite. Champion  du monde junior de la discipline, et donc 3e du général , Max Barchewitz soulève quant à lui le trophée de l’individuel.

Le bilan des Bleus

Sébastien Mahon, 6e : Aligné sur le circuit IBU CUP (lire ici), le Jurassien a été l’un des animateurs du circuit juniors côté tricolore. Avec 3 tops 10 et deux victoires en relais sur les étapes de décembre, le garçon d’Arçon a été constant. Il n’est pas passé loin de la médaille sur l’individuel des Mondiaux de Lenzerheide (4e), et se consolera deux jours plus tard avec la médaille de bronze acquise avec ses copains du relais. Il remontera d’ailleurs sur le circuit B en février avant de terminer sa saison sur un abandon lors du sprint d’Hochfilzen. Et l’on retiendra également de sa saison sa superbe victoire avec Camille Bened sur le show de Shalke. 

Thomas Briffaz, 10e : Vainqueur de la coupe de France 2019, le Bornandin abordait cette deuxième saison sur le circuit Junior  avec ambition. Avec 4 tops 10, le champion de France de la Mass-Start a été régulier mais sans monter sur la boîte. Il termine sa saison à la 10e place du général et avec la médaille de bronze du relais.

Guillaume Desmus, 12e : Brillant en coupe de France, l’Arêchois monte sur son premier podium international sur l’étape de Martell. Vainqueur avec le relais, puis 2e sur le sprint derrière l’inévitable Niklas Hartweg, le Savoyard a passé un cap physiquement. Un peu plus en dedans en janvier-février, le nouveau champion de France de la poursuite U21, glane tout de même la médaille de bronze du relais, et reviendra aux avants-postes en mars avec une 6e place à Arber. Et sur cette Junior CUP, il se classe également 2e du classement du sprint.

Emilien Claude, 27e : Engagé sur le circuit B (lire ici), Emilien Claude a pris part aux deux Championnats (du monde et d’Europe) Juniors, ce qui explique son classement honorable.

Pierre Monney, 34e : Après une première étape encourageante à Pokljuka puis à Martell, le Jurassien a même étrenné ses premiers dossards sur l’étage supérieur, en IBU Cup. Il terminera sa saison par des Championnats d’Europe très compliqués à Hochfilzen.

Ambroise Meunier, 39e : Voilà un garçon qui a éclaté au grand jour cet hiver. Il débute d’ailleurs sa saison internationale à Pokljuka avec une superbe 5e place puis confirme sur le sprint avec un très bon temps de ski. Non sélectionné pour les mondiaux juniors, lui aussi passera par la case IBU Cup (grâce à sa deuxième placee en coupe de France derrière Hugo Rivail) sur l’étape de Martell en étant pas loin d’y marquer ses premiers points.

Oscar Lombardot, 40e : Après une étape d’ouverture en demi-teinte, le Jurassien parvient à s’illustrer à Martell avec une 6e place sur la poursuite. Non selectionné pour les mondiaux de Lenzerheide, lui aussi connaîtra ses premiers dossards en IBU Cup, et reviendra sur le circuit junior à Arber. Mais ses performances en Allemagne, ne lui permettront pas de participer aux Europe d’Hochfilzen.

Eric Perrot, 47e : A 18 ans, le nouveau champion de France du sprint U19,  a fait ses gammes sur le circuit national sur la première moitié de saison. Ses bons résultats (il a notamment porté le dossard rouge de leader durant 2 étapes), l’ont permis de connaître les championnats du monde Jeune. Médaillé de bronze sur l’individuel (derrière Damien Levet), il signe également 2 tops 15 sur le sprint et la poursuite. 4e à Arber , il connaîtra lui aussi des Championnats d’Europe compliqués en Autriche.

Le 3e niveau mondial a également vu la participation de Martin Bourgeois-République (47e, 1 top 5 à Arber) , du jeune Lou Thiévent (96e), et de Théo Guiraud-Poillot (98e). Enfin, après deux saisons compliquées Léo Raffin est revenu sur les circuits internationaux. Il retrouve également les podiums sur la Coupe de France en mars et se rappelle ainsi au bon souvenir du staff…

photos : IBU / NordicFocus / Nordic Magazine